“Parlay”-vous français ? 3 – Combat juridique et futilité

La parole, un combat juridique

Picto_Parole_AURATORIA_neg
Dans notre pays de liberté d’expression, quasi-sacrée, la parole est au cœur des enjeux. Louis IX tenait audience sous son chêne, aujourd’hui on la tient dans les prétoires, mais est toujours majoritairement basée sur la parole. Il faut comparaître, argumenter, débattre, plaider, La parole est mesurée, jaugée, pesée : il est question de droit de parole, de temps de parole, de libérer sur parole. Le recours au ouï-dire (hearsay) n’est pas considéré comme valide : la parole doit être portée directement. La parole est à la défense, à l’accusation.

Continue reading ““Parlay”-vous français ? 3 – Combat juridique et futilité”

“Parlay”-vous français ? 2 – Création et violence

La parole, une création

Picto_Parole_AURATORIA_neg
Au-delà du sacré, nommer quelque chose, une idée, c’est lui donner une existence. Les contes anciens comme contemporains témoignent de la magie du nom, du danger de donner son nom. Un nom, c’est une identité, c’est un pouvoir. On y retrouve, dans sa dimension profane, l’écho du Verbe sacré, du nom de Dieu… De nos jours, voler son nom à quelqu’un s’appelle une usurpation d’identité, et demeure dramatique : c’est voler une vie.

Continue reading ““Parlay”-vous français ? 2 – Création et violence”